Kan

Kan à la galerie Valois

Kan
Kan©Valois//Saato//Jonk

Biographie de Kan

Kan – Dax

Né et élevé dans le sud de la France, l’initiation de Kan au graffiti s’est faite par l’ennui. Se sentant piégé au lycée, le jeune artiste était plus occupé à faire des croquis dans ses livres d’école et à graver son nom sur les tables de sa classe qu’à écouter ses professeurs.

Kan – EFAP à Lille

Peignant anonymement la nuit à la recherche des meilleurs endroits de sa ville natale, Kan est tombé plus bas dans le trou du graffiti après un premier voyage à Paris, suivi d’un autre à Los Angeles, les deux l’exposant au meilleur de ce que notre culture a à offrir. Après avoir longtemps fréquenté Bom.k, il rejoint le crew Da Mental Vaporz (BOM.K, BLO, BRUSK, DRAN, GRIS1, ISO JAW, KAN,LEK SOWAT ) en 2000 après avoir déménagé à Paris pour poursuivre une carrière fructueuse en tant que motion designer (graphisme animé). Ensemble, ils se sont lancés dans la production de peintures murales de grande envergure dans toute la banlieue sud de Paris. Depuis lors, Kan a participé à de nombreux jams graffiti et a régulièrement exposé son travail dans des galeries du monde entier, de Paris à Londres et New York.

Combinant sa passion pour l’informatique, la vidéo et le design aux techniques traditionnelles du graffiti, Kan a déformé son nom de mille façons, d’assemblage de lettres majuscules numérisées en passant par le pixel art, des graffitis en demi-teintes et des codes QR dégoulinants. Au premier coup d’œil, une série de points hypnotisent les spectateurs, se connectant soudainement dans leur esprit pour former un portrait, une figure familière qui les fixe. Qui regarde qui ?

Kan sur le web

Site internetInstagram

Artistes de la galerie Valois